09.04.2017

10 KM DU GRAND LAC / AIX-LES-BAINS (73)

35'35 (48e/1040)

 

Le dimanche 9 avril avait lieu le marathon de Paris … mais pour ma part, j’étais au départ du 10 KM du grand lac, en Savoie.


Cette course intervient après 3 grosses semaines de travail et se présente dans le cadre de ma préparation au semi-marathon de Genève, qui se déroulera le 7 mai.

Mon seul temps de référence sur cette distance a été établit lors de mon seul 10km, sur un parcours loin d’être roulant, aux 10 KM l’équipe, à Paris, en mai 2016. Mon temps, 38’04. Un chrono correct, mais loin de me satisfaire ! Mais pour une première, cela restait correct.

Après 3 grosses semaines d’entraînement, je m’aligne donc sur mon second 10 KM. Toujours pas roulant pour le coup 😝. Les séances se sont enchaînées, à raison de 8 à 10 par semaine, alternant course à pied et cyclisme. Vive l’entraînement croisé !!!! 😃

Je pars donc avec une grosse charge de travail dans les jambes, mais cette course n’est qu’une étape et un point de repère dans ma saison. Elle ne me sert que dans le but de préparer au mieux le semi-marathon qui approche et se déroule un mois plus tard ! Là, il s’agira d’un objectif important de la saison et de ma seule course « importante » sur route en 2017. Le reste étant réservé au TRAIL <3 !

Debout 6H55 pour un départ donné à 9H30 … Les joies de participer à une course à 30’ de chez soi (une fois n’est pas coutume). Le petit-déj pris, me voilà en route pour Aix-les-Bains (73).
Une fois sur place, récupération du dossard et place à l’échauffement !!! Me voilà partis pour 25’ d’échauffement que je termine moins de 10’ avant le départ de la course.
Je me place donc dans le SAS de départ … 4,3,2,1, PANNNN !!! Le départ est lancé … Comme souvent des personnes qui n’ont rien à faire devant empêchent les coureurs ayant des objectifs bien plus élevés d’avancer et les obligent à zigzaguer et leurs font perdre de précieuses secondes !!! :@ Quand est-ce-que les gens vont intégrer que lorsque l’on court un 10 KM en 1H00, on ne se met pas devant ??!!!

Premier kilomètre, 3’27, je respecte à la lettre les allures décidées au préalable, mais j’ai du forcer d’avantage pour dépasser les nombreux coureurs peu respectueux des autres au départ. 3’30 pour le 2ème kilomètre et je ma cale ensuite sur les allures, en réduisant de 2 ou 3 secondes mes temps prévus pour être certain de ne pas exploser en plein vol (bien que cela n’aurait pas été grave pour le coup).

La course se fait et je me cale avec deux autres coureurs de même niveau. Nous récupérons petit à petit les coureurs partis bien trop vite devant et qui n’ont pas les capacités de tenir le rythme qu’ils s’étaient imposés. Le passage au 5ème kilomètre se fait en 17’40.

La moitié de course passée, les jambes sont plutôt bonnes ! Mais la portion du parcours qui arrive est loin d’être favorable ! Un dénivelé de 25m sur ces 5km et le vent de face. Pas grave, les faux plats, je connais avec le trail. Ce ne sera pas un problème et je ne devrais que très peu ralentir contrairement à d’autres spécialistes de la route. Et en effet, plusieurs coureurs placés devant perdent du temps et nous revenons dessus, avant de les distancer.

Les deux derniers kilomètres sont là et il est temps de ré-accélérer et de repartir sur des bases de 3’30/km. Plus que 600m, un tour de piste et demi somme toute. Rien du tout somme toute !!! Allez, encore un petit effort et le chrono officiel apparaît au détour du dernier virage, avec la ligne d’arrivée en point de mire. Une dernière légère accélération, sans tout mettre non plus, car l’objectif n’est pas de faire un chrono de folie, mais de préparer les échéances à venir. Les trois semaines d’entraînement qui viennent d’annoncent costaudes (avant deux semaines d’affûtage 😃), autant ne pas faire de folie !

La ligne est franchie en 35’34’’6 (35’35 quoi 😝). Au final, une très bonne gestion de la course, un manque de folie dans ma course. Comme souvent, tout est dans le contrôle, mais bon, 2’30 de moins sur un 10km, cela augure de bonnes choses pour le semi qui arrive. Cela signifie également que l’entraînement est bon et bien assimilé.

Maintenant place à la récupération (pas très longue ^_^) et aux objectifs !