07/05/2017

SEMI MARATHON DE GENEVE 2017

1H18'26 - 42e/5184 

Le dimanche 7 mai 2017 j'étais aligné au départ du semi-marathon de Genève. Un semi roulant et très sympa dont j'avais déjà pris le départ en 2016 pour un chrono de 1h23'54 (mon second et dernier semi à ce jour). Je tournais alors à seulement 3 entraînements à pied par semaine, le chrono était donc honorable avec à l'arrivée une 89e place. 

A compter d'Août 2016, je suis passé de 3 à 7, voir 10 entraînements (croisés) par semaine. Le changement de région aidant ! Début du vrai entraînement il y a donc un peu moins de 9 mois ! En avril, je m'étais aligné sur ma première course sur route de la saison en guise de préparation au semi. Résultat 35'35 (-2'30 par rapport à ma seule référence sur 10km en mai 2016 également). De bonne augure pour un chrono sur le semi et bon pour la tête ! 

Dimanche, 7h30, arrivé sur le parking et direction l'espace de départ. Je pars pour 25' d'échauffement avec comme objectif de le finir entre 5 et 10 minutes avant le début de course. Tout de suite, je sais que les jambes sont là et ça fait un bien fou ! La préparation a été bonne. Je le savais déjà, mais les sensations me le confirment tout de suite. 

8h25, je me place dans le SAS Elites/Préférentiels pour ne pas être gêné au départ par d'autres coureurs. 

 

Le départ est lancé, 8h30 pétante ! Objectif, moins de 1h19, objectif personnel, en dessous de 1h18'30 ! Les consignes étaient de partir en 3'40 au premier kilomètre, puis me caler entre 3'43 et 3'46/km. Passage au 1er kilomètre, 3'33, passage au second 3'39. Trop rapide, mais je suis très bien physiquement. Je me cale alors sur les allures souhaitées en visant le haut de la fourchette, les 3'43/km pour éviter de payer un début de course trop rapide en fin de parcours ! 

 

Après 5km, je commence à récupérer certains coureurs partis bien trop rapidement aux avant-postes. Les jambes répondent bien et je suis confiant.

Premier ravitaillement au 6e. Il n'y a comme contenant, que des gobelets en carton !!! :@ grrr ! Impossible de s'hydrater correctement sans s'étouffer à moitié en buvant. La seule solution est de ralentir énormément, ce que je ne suis pas prêts à faire visant un chrono spécifique. Je réussis tant bien que mal à prendre 1 gorgée d'eau, mais je sais d’emblée que les ravitos vont être galères, comme l'an dernier !!! 

Au 7ème kilomètre, je reviens sur la première féminine, Aline Camboulives, triple championne de France de marathon et 3 fois médaillée d'argent !!! Je lui sers ensuite de lièvre jusqu'aux 100 derniers mètres de course ! C'est toujours sympa d'entendre tant d'encouragements lorsque l'on court avec la première de la course. Malgré un temps peu clément, les gens sont présents sur le bord des routes pour supporter les coureurs.

Je passe au 10e kilomètre en 37'00. Je suis toujours dans les temps ! La tête est toujours bien, les jambes également. Vient ensuite un long tunnel qui permet de récupérer un peu de fraîcheur supplémentaire, bien que le temps ne soit pas très chaud. Cela fait du bien de pouvoir souffler un peu et de laisser courir les jambes avec un kilomètre en faux plat descendant. A la sortie du tunnel, une montée qui ne fait même pas mal aux jambes :P et direction les bords du Lac Léman pour les 10 derniers kilomètres ! Jolie carte postale pour terminer une course. 

Je passe le kilomètre 15 en 55'35, nouveau record et de loin !!! Le dernier ravitaillement au 17e et à peine 1/2 gorgée, car toujours impossible de boire avec ces verres ! Maintenant, la tête prend le relais, bien que les jambes soient toujours là. Après quelques mots échangés avec Aline sur les allures, j'accélère pour les deux derniers kilomètres. Passage au 20e en 1h14'20 (Nouveau record également). le dernier kilomètre arrive avec en ligne de mire le dernier virage. Il ne restera plus que 200m à faire sur le pont du Mont Blanc arrivé là-bas. Je ré-accélère une nouvelle fois et vois mes amies venues me soutenir dans la dernière ligne droite ! L'arche affiche 1h17'57 mais il reste encore 200m à effectuer. Dernier effort, on coupe le chrono après la ligne d'arrivée franchie. 

Résultat 1H18'26 et une belle 42ème place sur 5184 concurrents. 

 

La suite du programme, 3 jours de récupération et reprise de l'entraînement sur les sentiers de montagne pour préparer la deuxième partie de saison et les trails à venir. Le premier arrive rapidement avec la Maxi Race en relais, fin mai. J''enchaînerai ensuite une course par mois en moyenne jusqu'à début décembre !