04.03.2018

TRAIL DES CABORNIS - 40 KM 2000 D+

11 ème  Scratch & 8 ème Seniors - TEAM RSSPORTS TRAIL.

 

 

Direction le 40km du trail des Cabornis. Deuxième trail de la saison. On augmente un peu la distance et le dénivelé, toujours dans l'optique de préparer les objectifs de la saison. 

 

Déjà, première pour moi dans les mont d'or. Des jolis terrains de jeu pour les amis trailers qui aiment arpenter les sentiers.

 

Première semaine de décharge depuis le début de la saison, sans compter les différents petits pépins physiques qui sont le lot des coureurs. Ca fait bizarre de décharger à l'entraînement ! Le corps doit s'adapter, même si il s'agit ici de faire du jus.

 

Départ du trail à 9h00 ce dimanche avec sur la ligne du beau monde tout de même, comme chaque année ici. Au moins, on sait pourquoi on y vient ! ^_^ 

 

Après l'échauffement, c'est le moment de se placer sous l'arche et d'échanger quelques mots à droite à gauche avant le départ. 
 

9h tapante, ça y est, nous sommes partis. Un peu difficile d'y comprendre quelque chose et de se repérer avec au même moment, les départs du 23km, du 40km relais et du 40km. L'objectif est de partir sans mettre trop d'intensité au départ afin d'éviter de mauvaises surprises par la suite, sur un parcours qui n'est fait que de relances

 

Dès les premiers kilomètres, les sensations ne sont pas là, les jambes sont dures et impossible de se situer au classement. Les kilomètres passent et les sensations n'arrivent toujours pas. Je me dis que ce trail va être long sans réussir à prendre du plaisir et en subissant toute la course ! 
Kilomètre 15 et passage au premier intermédiaire, début des galères et des crampes (à l'aine, et aux deux mollets, rien que ça !). Je suis obligé de gérer ma foulée tout le reste des 25km du parcours, avec le rappel des crampes qui se font sentir dès que je commence à prendre une foulée normale qui me permet d'avancer sur les quelques replats et dans les descentes. 

La neige et la pluie des derniers jours, avec le redoux, donnent des terrains parfois dignes de cross. De la boue jusqu'au dessus des chevilles et des glissades bien marrantes ... ou pas :D

Les kilomètres sont longs lorsque le plaisir n'est pas là, que l'on a l'impression de ne pas avancer et que des douleurs à droite, à gauche sont présentes.

 

Les pentes à 25% réveillent des douleurs dans le bas du dos, ce qui m’empêchent de pousser comme il le faudrait. 

Résultat, un trail sans plaisir avec des sensations affreuses, qui se solde par une 11ème place au scratch sur près de 400 inscrits et 8ème SH en 3h30, chrono bien loin de ce qu'il aurait été possible de faire dans un jour ne serait-ce que normal.


La place reste correcte, mais les sensations, une catastrophe. J'aurais donc passer près de 25km à gérer plutôt qu'à courir vraiment en envoyant. Un point positif tout de même, cela m'aura permis de borner un peu. 


Maintenant un repos très temporaire, une petite analyse des raisons qui ont fait que je n'avais pas de jambes ce jour là (je ne dois pas aimer lever le pied et décharger à première vue) pour tester une autre façon d'aborder les courses et ce dès le 18 mars avec le trail des Salamandres, sur le 30km et 1200D+. Dernière répétition avant la Sainte-Victoire et ses 60km & 3000D+