27.05.2018

MAXI RACE ANNECY - MARATHON RACE - 42.3KM & 2650d+

43e  Scratch & 29e Seniors - TEAM RS SPORTS TRAIL

 

 

La semaine précédant la course fut propice à se reposer un peu, un petit affûtage afin d'arriver le jour de la course avec un état de fraîcheur correct. Diminution du volume d'entraînement, mais maintien de l'intensité, rien de bien original donc. 

Nous y sommes, déposé à Doussard pour le départ à 6h45 pour s'échauffer un peu avant le départ à 7h30. Les jambes ne sont pas mauvaises, rien d'exceptionnel, mais ça va. 

Après quelques mots avec d'autres trailers, nous nous élançons donc dans cette Marathon Race. Les deux premiers kilomètres sont plats et permettent de se placer afin d'éviter les embûches dans les singles qui arrivent. Je reste quand même sur la réserve car beaucoup vont partir trop vite et vont le payer par la suite. La première partie de la montée est régulière, ce qui permet de prendre un certain rythme et de s'y tenir. La seconde partie est nettement plus pentue et on commence à récupérer les coureurs de la XL Race partis une heure avant nous. Quelques embouteillages se font alors :( 
Je passe la fin de la première montée autour de la 70e place. 

S'engage alors la première descente (très raide). Les jambes absorbent les chocs pour commencer à remonter petit à petit. Les pentes à plus de 25% font assez mal aux quadriceps, mais c'est le jeu ;) 
Et là, 17e kilomètre, la cheville gauche qui part et qui craque ... :/ Qu'est-ce-que je fais ? Tout de suite, je sens que la cheville ne gonfle pas forcément malgré ce qui s'avère être une entorse, je décide donc de continuer tout en resserrant de nouveau mes chaussures tant que la cheville ne refroidie pas. 

Petit inconvénient, impossible d'envoyer en descente par prudence, sachant qu'il y a désormais une faiblesse et qu'il reste plus de 25 kilomètres à effectuer !!! 


Je continue de remonter progressivement tout de même  tranquillement pour arriver à Menthon Saint-Bernard avec 12 places de mieux, 62e.

On arrive alors dans la dernière montée, Veyrier et Mont Baron ! Les jambes sont là et me permettent de courir une très grosse partie de la montée sans jamais marcher. On fait abstraction de la cheville et on double pour remonter le plus de place possible. Pas mal de coureurs commencent à accuser les coups de la première partie de course.

La fin de la montée est plus cassante et est plus délicate pour les jambes et mon pied. 

J'ai juste le temps de regarder le paysage magnifique que nous avons depuis le sommet sur l'ensemble du lac d'Annecy qu'il est déjà l'heure d'entamer la dernière descente. Des racines, des cailloux, des pentes raides, bref tout ce qu'il faut pour ma cheville en mousse ! Je passe le sommet 47e et bascule vers l'arrivée. 

Je reprends encore quelques places dans la descente malgré le fait d'y aller prudemment pour éviter tout nouveau pépin. Quelques petites frayeurs durant la descente, mais si il n'y en a pas, ça ne compte pas vraiment :p 

 

Dernière ligne droite, il reste un tout petit peu plus d'un kilomètre. Un dernier effort et j'y suis.

Je finis 43e scratch et 29e senior, pas la panacée, mais ça aurait pu être pire en courant les 3/5e de la course sur un pied et demi. Un peu de frustration donc à l'arrivée de la course avec ce temps de 5h pile.

 

Maintenant, place à un peu de repos et au soin de la cheville avant de partir dans la préparation de la 6000D qui passera par un double KV début juillet. 



A bientôt sur les sentiers :)